Réussir à poser un bardage en bois

Un bardage en bois peut être définit par un revêtement qui recouvre un mur extérieur, très souvent en bois. Néanmoins, il peut aussi être fait en tôles métalliques, en d’autres matériaux composites ou encore en PVC. Sur environ le dixième de leur largeur, les planches sont posées en se chevauchant partiellement. Ce travail qui demande de la verticalité au montage peut poser des difficultés bien plus qu’on ne s’y attend.

Il existe néanmoins des clés et astuces afin de faire votre ouvrage dans de très bonnes conditions. Pour cela, il faudra mettre en applications les différentes étapes de cet article qui sert de guide pour la pose du bardage bois. Il existe aussi des documents techniques afin d’avoir des notions exhaustives sur ce types de travaux.

Les outils et astuces nécessaires à la pause d’un bardage en bois

Pour la pose d’un bardage en bois, il faut disposer d’un mètre, d’une équerre, d’un crayon de bois, d’une règle de maçon, d’un niveau à bulle, d’une scie à main, d’un cordeau à tracer, d’une scie à onglet ou d’une scie circulaire , de dents carbures, d’un marteau, d’une perceuse, d’une foret plus fraisoir, d’un marteau, d’embouts Torx et de papier de verre ou ponceuse. Vous pouvez aussi avoir recours à une cloueuse pneumatique ou électrique si vous en avez.

poser bardage en boisCe n’est néanmoins pas obligatoire puisque les essences employées sont souvent facile à pointer à la main car de densité raisonnable. Si votre projet est grand, c’est idéal car vous obtenez un gain de temps précieux pour une surface importante.

Ce n’est évidemment plus le cas pour un petit projet. Si vous avez besoin d’astuces pour garantir confort et facilité de travail, d’autres accessoires peuvent s’avérer utiles. Il s’agit par exemple d’un redresseur de lame, d’écarteurs d’un kit de montage SPAX ou encore d’un gabarit de vissage. Inutile de préciser que pour vous lancer, il faudra rigueur et temps, sans oublier des moyens. Pour une première fois, être à deux serait plus conseillé.

Phase de préparation du mur

Dès que vous avez tout le matériel nécessaire, la première étape sera alors de tracer la ligne de départ au cordeau. Vous devez à ce niveau, poser le bardage en bois en laissant un espace compris entre 20 et 30 centimètres du sol. Cela permettra d’épargner à votre bardage le contact constant avec l’humidité, ce qui n’est pas recommandé. Ensuite, et en second ressort, il faudra passer à la pose du pare-pluie. Vous avez le choix entre un pare-pluie classique maintenant par ses chevilles liant les liteaux au mur et un autre autocollant se fixant directement sur le mur.

Phase de la pose de la structure

Pour la pose des liteaux, le sens dépend de vous puisque les liteaux se doivent d’être perpendiculairement fixés aux lames. Il est plus conseillé de démarrer par le bas, juste à l’endroit du tracé au cordeau. Il faudra ensuite espacer chaque liteau entre 40 à 60 cm. Ceci permettra d’assurer une bonne ventilation au cœur même de la structure afin d’expulser condensation et humidité. L’utilisation de cales bardages est à ce niveau encouragé entre les liteaux et le pare-pluie pour augmenter l’absence d’humidité dans la structure. Il faut ensuite procéder à la pose d’une grille anti-rongeur, afin d’éviter l’intrusion de quelque nature que ce soit par votre toiture ou dans vos murs. A l’aide d’une cheville, la grille anti-rongeur se fixe avec les liteaux.

L’étape de la pose et la fixation des clins

Pour une pose horizontale, le bardage en bois doit se poser de bas en haut. Pour ce faire, il faut démarrer contre la grille anti-rongeur. Par contre il faudrait partir du coin sortant vers celui entrant si on tient à avoir une pose verticale. Pour la fixation des clins, les textes en vigueur interdisent les clous ou pointes à corps lisse. Sont autorisées, les pointes annelées, galvanisées, en inox, des vis à bois ou encore des agrafes.

De l’entretien et du nettoyage de votre bardage en bois

Plusieurs moyens existent pour le nettoyage de votre bardage en bois. A l’aide d’un balai brosse rigide et à l’eau, vous pouvez vous en occuper. Vous pouvez aussi avoir recours à un appareil a pression et a jet adapté à 50 centimètres du mur. Vous aurez ainsi évité l’avènement d’échardes. Hormis le bois composite, le bois perd de sa superbe au fil des semaines et mois surtout s’il est en extérieur. Les intempéries et les UV expliquent cet état de fait. Pour combattre et stopper le phénomène, il fait appliquer un traitement.

Un saturateur pour bois doit donc être utilisé au moins une fois par an. Si le bois est neuf, il faudra au moins patienter un mois avant d’appliquer le saturateur. Si de l’eau a coulé sous les ponts et que votre bois est frappé de grisonnement, le recours aux dégriseurs s’impose. Il permettra de ramener la teinte à l’origine et le saturateur le fixera pour un bon moment.

Un commentaire sur “Réussir à poser un bardage en bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page