Quel est le prix d’un plafond suspendu ?

Plusieurs facteurs peuvent influencer le prix de pose d’un plafond suspendu. Souvent utilisé pour réduire la hauteur d’une pièce, ce type de plafond peut aussi parfaitement dissimuler un plafond abîme ou taché, cacher les câbles et tuyaux électriques, finaliser rapidement la rénovation d’une pièce tout en facilitant l’accès aux installations et ainsi leur entretien. Au vu des innombrables avantages de ce type de plafond, son importance ne se discute plus. Mais à combien peut-il revenir ? Comment faire pour que le rendu soit impeccable ? Des questions légitimes que vous vous posez mais qui auront toutes des réponses claires au terme de cet article qui vous renseigne sur absolument tout, en lien avec le plafond suspendu.

Les composantes de bases d’un plafond suspendu

L’ossature métallique et les panneaux sont les deux éléments de base composant un plafond suspendu. Il faut parfois des câbles en soutien à l’ossature dans le cas de bâtiments de grande envergure. Les dalles sont dans plusieurs matières comme le plastique, les fibres minérales, mais aussi en matériau composite, en métal ou en bois résistant au feu. Elles sont fixées aux rebords de la structure métallique les unes après les autres. Différentes dimensions sont disponibles.

Les différents paramètres qui influent sur le prix de pose

Il faut débourser au moins 40 euros pour se faire installer un mètre carré de plafond suspendu.

Il est possible de faire par vous-même la pose, c’est possible. Les dalles vous coûteront dans ce cas au moins 8 euros le mètre carré pour le plâtre, de 8 à 50 euros le mètre carré pour le PVC, de 8 à 70 euros le mètre carré pour le bois et enfin de 150 à 250 euros le mètre carré pour le métal. Quant à la structure en acier, elle coûte environ 2 euros le mètre carré. Quant au niveau laser sont eux vendu entre 20 et 500 euros et parfois plus mais ils sont conseillés pour leur précision le long des murs et à travers la pièce. Les niveaux à bulles vous coûteront entre 3 et 50 euros.

D’autres aspects dont il faut tenir compte

Avant de procéder à l’installation de votre plafond suspendu, il y a des précautions à observer. Cela commence par un minimum d’espace entre les deux plafonds. Il faudra aussi faire recours à des techniciens. L’un pour les systèmes de ventilation et le second pour tout le côté électrique de l’installation. Les différents éléments à ajouter, l’éclairage mais aussi les bouches d’aération ont besoin de ces types de compétences. L’autre élément, c’est la tentation de faire les travaux soi-même.

plafond suspendu

Elle s’explique par le prix de la pose, supérieure d’environ soixante-quinze pour cent au prix du plafond suspendu. Néanmoins, ce n’est qu’en apparence que l’installation du plafond suspendu est facile. Pour le réussir il faut de réelles compétences ainsi qu’une bonne dose d’expériences. Installer les échafaudages et des échelles demande aussi bien du travail que du temps, tout comme l’ajustement de l’ossature métallique qui peut vous prendre un temps fou. Le recours au professionnel est alors la décision la plus sage et la plus avantageuse pour un travail bien fait.

L’importance de se poser les bonnes questions

Le projet d’installation se doit d’être bien défini. Ainsi assurez-vous de faire appel à la meilleure équipe possible pour l’installation, qu’elle soit à votre propre charge ou non. Les dimensions de dalles pour quelles vous avez opté, entre les 60*60 et les 60*120cm. Veillez à tenir compte du prix, mais surtout du fait que les dalles longues peuvent avec le temps commencer à s’affaisser face à une importante humidité. Pensez aussi à la sécurité incendie en prenant en compte la réaction au feu du matériau composant les dalles qui vous intéressent.

Le recours à l’artisan est utile à ce niveau pour maîtriser les garanties, certifications et assurances afin de ne pas porter le chapeau de dommages ou éventuels accidents. La durée du chantier est un autre élément à prendre en compte ainsi que la hauteur du plafond installé. Une pièce doit afficher officiellement 1,80 mètre de hauteur sous plafond avant d’être considérée comme habitable.

N’hésitez pas à demander des devis pour votre plafond suspendu. Concernant les dalles acoustiques, aussi bien entreprises que particuliers l’utilisent. Leur prix peut varier entre 30 et 60 euros l’unité. Plus aspects et styles existent et sont vendus au mètre carré. Sa composition est un autre paramètre qui peut avoir une influence sur le prix du plafond suspendu. Vous pouvez aussi remplacer certaines dalles individuelles par d’autres éléments mais en veillant à ce que l’élément soit supporté un autre support ou léger. Il existe aussi des panneaux anti-incendie qui sont pourvus de système d’extinction automatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page