Quelle tuile choisir pour sa toiture ?

N'hésitez pas à partager !

Pour couvrir votre toiture, vous êtes dans l’embarras du choix ? Vous n’avez pas tort tant il y a d’options et différentes possibilités pour la toiture. Entre les tuiles ou les ardoises ou encore le bac acier, ce n’est pas forcément évident de se retrouver avec toutes ces différentes possibilités pour couvrir votre toiture.

Vous avez sans doute besoin d’en savoir plus sur les avantages et inconvénients de chaque choix, afin que le vôtre soit en harmonie avec vous et surtout viable et opérationnel pour de très longues années. A travers ce guide, vous aurez une description point par point avec avantages et inconvénients de tous les types de tuiles. Les styles ne seront pas en reste afin que votre soit facile à faire.

Les différentes formes de tuiles

tuile métal toitureTellement le nombre de tuiles qui existent est grand qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Au vu de la forme de chaque tuile, la pose sera sans doute différente. Chaque forme de tuile possède aussi ses propres spécificités. Conçue pour les toits en pente de plus de 35 degré, la tuile plate est conçue pour durer plusieurs décennies. Elle dispose d’un système à emboîture avec des cannelures ou des rainures et sa pose est assez simple.

Son hic, c’est sa fragilité et son coût de revient plus cher puisqu’elle se pose sur des toits pentus. La tuile canal est la forme la plus ancienne de tuile et correspond bien aux toits peu pentus du sud français avec des pentes variant entre quinze et vingt degré. De nombreuses variantes et coloris existent et elle reste facile à poser.

Il faudra néanmoins mettre en place un système d’étanchéité vu sa faible inclinaison et son poids élevé fait aussi qu’elle a besoin d’une charpente robuste. Autre forme, la tuile à emboîtement encore appelée tuile mécanique. Elle nécessite moins d’unité pour couvrir la totalité de la toiture et convient aux pentes comprises entre 25° et 60°. Sa quantité moins importe couvre son prix plutôt élevé à l’unité.

Comme reproche, elle dispose d’une faible isolation phonique et comme les pièces sont entre elles reliées, la moindre cassure rend inévitable l’infiltration. Il y a aussi la tuile romane qui dispose aussi comme la précédente, d’un système à emboîtement et convient aux pentes de vingt-cinq à soixante degrés. Grâce au double emboîtement, elle dispose d’un système d’étanchéité.

Les différentes matières de tuiles

L’autre élément important au-delà de la forme de la tuile, c’est la matière dans laquelle elle est faite. Cette dernière a un impact direct sur sa durée de vie mais aussi sur son coût. La première matière est la tuile en terre cuite. Ses avantages font d’elle la tuile la plus populaire de France. Outre son prix qui est abordable, sa durée de vie se situe entre vingt-cinq et quarante ans, et elle résiste très bien aux intempéries tout en ayant un côté esthétique avec de nombreux coloris disponibles.

Comme inconvénients, la tuile en terre cuite a besoin d’une charpente adaptée à cause de son poids assez élevé et demande un grand nombre pour couvrir votre toit. Vient ensuite la tuile en ardoise qui offre charme et s’adapte aux toits pentus.

Jouissant d’une durée de vie de plus de cent ans ; elle est résistante aux intempéries, ne se décolore pas et jouit aussi d’une bonne isolation. Comme inconvénient, son prix est très élevée, elle est lourde et nécessite une charpente appropriée en plus d’être fragile aux chocs. Autre matière, la tuile en fibrociment, à la fois facile à poser et économique. Très légère et résistante aux intempéries, elle a comme inconvénient de nécessiter un traitement régulier du a son caractère favorable aux mousses. Sa durée de vie faible est une autre de ses faiblesses et elle devient poreuse au fil des années.

Autre matière, le bac acier, très esthétique et économique, il est facile de pose, robuste et léger à la fois. Il a une longévité d’environ cent ans, résiste aux parasites végétaux et jouit d’un très bon écoulement de l’eau. Comme couacs, le bac acier est sensible à la corrosion et dispose d’une mauvaise isolation phonique et thermique. Vient ensuite le bardeau de toiture, qui possède une texture rigide et est économique. Il est léger et résiste aux intempéries et nécessite peu d’entretien tout en restant facile et rapide à poser.

Sa mauvaise isolation thermique et phonique et sa durée de vue d’à peine vingt-cinq ans sont ses inconvénients. Il y a aussi la tuile verre même si elle n’est pas utilisée pour la couverture intégrale. Elle offre lumière à votre intérieur s’il est sombre ou ne dispose pas de fenêtre. Elle possède aussi une très bonne isolation phonique et empêche l’effet loupe a travers sa garantie anti-UV et se pose comme les tuiles habituelles. Disponible dans tous les types cités plus haut, elle crée un puits de lumière en s’adaptant à toutes sortes de toitures.

Un commentaire sur “Quelle tuile choisir pour sa toiture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
shares