Comment végétaliser une toiture ?

N'hésitez pas à partager !

La toiture végétalisée est la nouvelle astuce mise en place pour diverses raisons. Contrairement à la morosité qu’offre une toiture classique, celle végétale possède plusieurs avantages qui participent à son adoption surtout en Europe. Facile à faire soi-même, elle peut nécessiter une intervention spéciale.

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée et comment la mettre en place ?

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée ?

La végétalisation d’une toiture est un procédé qui consiste à poser des mottes de terre enherbées sur le toit des maisons. Autrefois végétalisé avec du gazon dont l’arrachement provoquait une dégradation de la nature, ce procédé a beaucoup évolué. Les plantes de rocailles telles que les saxifrages, joubarbes ou les sédums puis les graminées sont utilisés aujourd’hui.

Cultivées en pépinières, ces plantes sont transplantées sur des toitures conçues à cet effet, car il faut tenir compte de la construction, l’étanchéité et l’isolation. Avantageux,  il offre une durabilité à la membrane du toit tout en le protégeant des rayons ultraviolets. Il participe à l’économie de l’énergie, car il augmente l’isolation de la toiture tout en équilibrant les gains et pertes de chaleur.

toit végétalisé

Très écologique, la végétalisation de toiture contribue à la diminution des émissions des gaz polluants puis rend le climat sain. Elle régule les mouvements thermiques et capte les particules volatiles dans l’air. C’est en même temps un isolant thermique et un isolant phonique.

Les étapes de la végétalisation

La végétalisation extensive est recommandée si vous tenez à végétaliser votre toit vous-même, elle est idéale pour les petites surfaces et beaucoup moins cher.

La première étape consiste donc à vous assurer que votre toiture peut subir une végétalisation. Cette dernière doit disposer d’une pente qui n’excède pas 20 %, dans le cas contraire elle ne pourra être végétalisé.

Un large choix de plantes s’offre à vous pour végétaliser une toiture. Ainsi vous avez le bulbe graminée ou vivace dont le substrat doit avoir au moins 15 cm d’épaisseur. Il y a également les sedums qui nécessitent juste un substrat de 5 cm d’épaisseur. Ils occupent facilement l’espace qui leur revient et résistent tant au froid qu’à la chaleur.

Fabriquez en fonction du type de plante que vous aurez choisie, un cadre large de 5 à 15 cm autour de la toiture avec des planches en bois. Après avoir mesuré le périmètre du toit à végétaliser, coupez les planches de bois suivant ces dimensions. Ensuite, clouez-les ou vissez-les autour du périmètre pour former un cadre.

Il est conseillé de renforcer l’étanchéité de votre toiture avant de la végétaliser. Collez donc des bandes bitumeuses à l’intérieur du cadre en bois, positionnez sur le toit une bâche de bassin EPDM puis remontez-la sur le cadre de bois fixé préalablement.

La mise en place d’un système de drainage est importante. Vous pouvez à cet effet mettre sur le toit une plaque de polystyrène moulée ou y poser un lit de pierre de lave recouvert avec un feutre géotextile. Percez ensuite dans le bas du cadre plusieurs trous à hauteur du drainage afin d’y évacuer l’eau.

Vous pouvez maintenant installer le substrat sur le toit et planter les végétaux. Posez sur une épaisseur adéquate le lit du substrat, aplanissez-le avec un râteau puis plantez la végétation. Il faut retenir qu’il faut démousser une toiture avant de procéder à la végétalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
shares